so young but so cold Forum Index
so young but so cold Forum IndexFAQSearchRegisterLog in

Lou Read...
Goto page: 1, 2  >
 
Post new topic   Reply to topic    so young but so cold Forum Index -> so young but so cold -> Entre les lignes
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Trevor
Administrateur

Offline

Joined: 18 Apr 2011
Posts: 91

PostPosted: Tue 19 Apr - 10:02 (2011)    Post subject: Lou Read... Reply with quote


_________________
I'm here


Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 19 Apr - 10:02 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lou.Berlin


Offline

Joined: 18 Apr 2011
Posts: 44
Localisation: Berlin

PostPosted: Tue 19 Apr - 18:55 (2011)    Post subject: Lou Read... Reply with quote

La Maladie de la Mort m'a donné envie de baiser.
_________________
"Je tomberais au fond de ta poitrine comme une ambroisie végétale..."


Back to top
Skype
Cam


Offline

Joined: 19 Apr 2011
Posts: 3

PostPosted: Tue 19 Apr - 20:39 (2011)    Post subject: Lou Read... Reply with quote

Okay, je vais me remettre à Duras

Back to top
D.A.N


Offline

Joined: 19 Apr 2011
Posts: 3

PostPosted: Tue 19 Apr - 21:13 (2011)    Post subject: Lou Read... Reply with quote

TAQWACORE!
_________________
No one like us, we don't care


Back to top
Cam


Offline

Joined: 19 Apr 2011
Posts: 3

PostPosted: Tue 19 Apr - 22:01 (2011)    Post subject: Lou Read... Reply with quote

Qui c'est Dan ?

Back to top
Lou.Berlin


Offline

Joined: 18 Apr 2011
Posts: 44
Localisation: Berlin

PostPosted: Tue 19 Apr - 22:45 (2011)    Post subject: Lou Read... Reply with quote

Dan c'est tellement mainstream...
_________________
"Je tomberais au fond de ta poitrine comme une ambroisie végétale..."


Back to top
Skype
Trevor
Administrateur

Offline

Joined: 18 Apr 2011
Posts: 91

PostPosted: Tue 19 Apr - 22:47 (2011)    Post subject: Lou Read... Reply with quote

Mais quel livre...
J'ai passé des millions d'années à des milliers de kilomètres cet après midi.
Ouais, La maladie de la mort.
_________________
I'm here


Back to top
D.A.N


Offline

Joined: 19 Apr 2011
Posts: 3

PostPosted: Tue 19 Apr - 23:16 (2011)    Post subject: Lou Read... Reply with quote

Pour savoir qui est D.A.N, lisez Bootboys Kulture (pas cher)
_________________
No one like us, we don't care


Back to top
Lou.Berlin


Offline

Joined: 18 Apr 2011
Posts: 44
Localisation: Berlin

PostPosted: Wed 20 Apr - 00:12 (2011)    Post subject: Lou Read... Reply with quote

Si tu remplaces Dan par Ben ça fait Ben.

La Maladie de la Mort est un excellent Duras. J'ai retrouvé ce que je n'avais pas eu depuis très longtemps en lisant ses mots. après la Pluie d'Ete et Ecrire, et oui... l'Amant, le très/trop connu mais le premier que j'ai lu, et oui Un Barrage contre le pacifique et oui Dix Heures et Demie du soir en été, et oui India Song et oui, Le Vice Consul de France à Lahore, et oui Lol V. Stein et oui, L'histoire avec Yann Andréa Steiner, et oui. En fait non, c'est bien plus poétique que ça. C'est avoir envie de s'abandonner complètement au monde et de lâcher prise avec tout langage. Je sais pas. Duras, c'est de la drogue. C'est un au-delà du langage, parce que le langage ne permet pas de retranscrire l'émotion ou la pensée, alors que Duras elle arrive avec son écriture à créer une force dans laquelle on aimerait bien se glisser pour mourir.
_________________
"Je tomberais au fond de ta poitrine comme une ambroisie végétale..."


Back to top
Skype
Trevor
Administrateur

Offline

Joined: 18 Apr 2011
Posts: 91

PostPosted: Wed 20 Apr - 00:52 (2011)    Post subject: Lou Read... Reply with quote

Le premier que j'ai lu fût Un barrage contre le pacifique.
Il me rend triste car il parle de la fin d'une ère.
_________________
I'm here


Back to top
acephale


Offline

Joined: 18 Apr 2011
Posts: 36

PostPosted: Wed 20 Apr - 01:03 (2011)    Post subject: Lou Read... Reply with quote

La Maladie de la Mort donne peut-être envie de baiser, mais dans un cadre hétérosexuel. C'est une autre affaire avec Eden, Eden, Eden de Pierre Guyotat, qui est un sommet de la littérature française, d'ailleurs écrit à une main. Le triple Eden, c'est une écriture tellement rythmée qu'elle en devient martelée, tellement ponctuée que la lecture en devient éprouvante. Pourtant, tout le livre n'est composé que d'une seule phrase, hachée à souhaits mais non interrompue. C'est un flux libidinal continu de guerre, prostitution, de semence foutre, désert intensité solaire mains qui fouaillent les replis des pantalons masculins de leurs phalanges.
Le principe : une immersion hallucinatoire qui s'enracine dans l'expérience de la guerre d'algérie pour Guyotat. En 1970, le livre est censuré sur le territoire par le ministre de l'intérieur. Interdiction qui ne sera levée qu'en 1981...

Triple Eden, c'est de la sueur mâle qui se fait enculer sous une chaleur non exotique.



Back to top
acephale


Offline

Joined: 18 Apr 2011
Posts: 36

PostPosted: Wed 20 Apr - 11:12 (2011)    Post subject: Lou Read... Reply with quote

"Les soldats, casqués, jambes ouvertes, foulent, muscles retenus, les nouveaux-nés emmaillotés dans les châles écarlates, violets : les bébés roulent hors des bras des femmes accroupies sur les tôles mitraillées des G.M.C. ; le chauffeur repousse avec son poing libre une chèvre projetée dans la cabine ; / au col Ferkous, une section du RIMA traverse la piste ; les soldats sautent hors des camions ; ceux du RIMA se couchent sur la caillasse, la tête appuyée contre les pneus criblés de silex, d'épines, dénudent le haut de leur corps ombragé par le garde-boue ; les femmes bercent les bébés contre leurs seins : le mouvement de bercée remue renforcés par la sueur de l'incendie les parfums dont leurs haillons, leurs poils, leurs chairs sont imprégnés : huile, girofle, henné, beurre, indigo, soufre d'antimoine - au bas du Ferkous, sous l'éperon chargé de cèdres calcinés, orge, blé, ruchers, tombes, buvette, école, gaddous, figuiers, mechtas, murets tapissés d'écoulements de cervelle, vergers rubescents, palmiers, dilatés par le feu, éclatent : fleurs, pollen, épis, brins, papiers, étoffes maculées de lait, de merde, de sang, écorces, plumes, soulevés, ondulent, rejetés de brasier à brasier par le vent qui arrache le feu, de terre ; les soldats assoupis se redressent, hument les pans de la bâche, appuient leurs joues marquées de pleurs séchés contre les ridelles surchauffées, frottent leur sexe aux pneus empoussiérés ; creusant leurs joues, salivent sur le bois peint ; ceux des camions, descendus dans un gué sec, coupent des lauriers-roses, le lait des tiges se mêle sur les lames de leurs couteaux au sang des adolescents éventrés par eux contre la paroi centrale de la carrière d'onyx ; les soldats taillent, arrachent les plants, les déracinent avec leurs souliers cloutés ; d'autres shootent, déhanchés : excréments de chameaux, grenades, charognes d'aigles"

Ceci pour contrer ma description qui pouvait faire penser que le livre était écrit dans une langue vulgaire/triviale à la Bukowski, mais il n'en est rien, on est là à l'apogée de la littérature française, ou plutôt : la rencontre inopinée entre Louis XIV et Jean-Louis Costes.


Back to top
Lou.Berlin


Offline

Joined: 18 Apr 2011
Posts: 44
Localisation: Berlin

PostPosted: Wed 20 Apr - 11:39 (2011)    Post subject: Lou Read... Reply with quote

ça me fait penser à l'Eden Cinéma. Rien à voir, mais c'était juste pour revenir à Duras !
Duras ou crève. Ou crève Duras, mais Duras durera donc pas crève.
_________________
"Je tomberais au fond de ta poitrine comme une ambroisie végétale..."


Back to top
Skype
Trevor
Administrateur

Offline

Joined: 18 Apr 2011
Posts: 91

PostPosted: Wed 20 Apr - 11:48 (2011)    Post subject: Lou Read... Reply with quote

Duras cuir.
_________________
I'm here


Back to top
Lou.Berlin


Offline

Joined: 18 Apr 2011
Posts: 44
Localisation: Berlin

PostPosted: Sat 23 Apr - 09:52 (2011)    Post subject: Lou Read... Reply with quote

Les Paradis Artificiels de Baudelaire...
J'aurais aimé avoir un oeil aussi critique que le siens sur les choses de la société. J'ai la sensation critique très forte mais pas les mots pour la retranscrire à la juste valeur à laquelle je la ressens. Dans mes pensées je suis vraie, mais dès que j'écris je deviens naïve. ça me tue.
_________________
"Je tomberais au fond de ta poitrine comme une ambroisie végétale..."


Back to top
Skype
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 22:55 (2019)    Post subject: Lou Read...

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    so young but so cold Forum Index -> so young but so cold -> Entre les lignes All times are GMT + 2 Hours
Goto page: 1, 2  >
Page 1 of 2

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group